Immobilier

Ne laissez pas dormir votre épargne salariale d'entreprise

L’épargne salariale que vous verse votre employeur peut être utilisée afin d’être fructifiée de différentes manières. Cependant, son déblocage doit répondre à certaines conditions bien précises et qui ont été préalablement fixées selon la loi en vigueur, ce que nous allons également aborder dans cet article.

 

Rappel sur les différentes épargnes salariales

Ce sont les sommes que versent votre employeur sur la base des performances de l’entreprise ou de ses résultats. Ce sont les participations, les intéressements ou encore les abondements. Ils peuvent être versés dans un produit d’épargne destiné à préparer la retraite, tels que le PER (plan d’épargne retraite) qui remplace désormais les PERCO, les PEI et les PEE. L’actionnariat est aussi une forme d’épargne salariale qui se traduit par la cession d’une partie du capital de l’entreprise aux salariés par le biais de parts gratuites, telles que les actions. C’est l’employeur lui-même qui verse directement cette épargne au sein du produit dont la souscription a toutefois été réalisée par vos soins.

 

Quelles sont les conditions de déblocage de l’épargne salariale ?

Dans le cas du Plan d’épargne retraite, les encours sont généralement bloqués jusqu’à l’âge de départ à la retraite, sauf si vous vous retrouvez dans l’un des six cas exceptionnels suivants :

  • vous effectuez une sortie en capital pour financer la construction ou l’achat de votre résidence principale
  • vous êtes veuf/veuve
  • vous cessez de percevoir vos allocations de chômage
  • votre activité salariale a fait l’objet d’une liquidation par les autorités juridiques
  • vous êtes en situation de surendettement
  • vous êtes invalide

Par conséquent, vous avez tout à fait le droit de jouir de votre épargne salariale à n’importe quel moment si vous répondez à l’une de ces conditions.

 

Utiliser votre épargne salariale pour financer l’achat de votre résidence principale

Cet argent épargné peut être utilisé dans le cadre de l’achat d’un bien immobilier comme énoncé ci-dessus. Attention cependant, puisque celui-ci doit représenter votre résidence principale et par conséquent, ne peut être exploité dans le cadre d’une mise en location.

L’épargne débloquée complètera votre apport personnel afin que le reste à financer par le biais d’un emprunt bancaire soit moins conséquent, et ainsi, afin que l’investissement soit plus rentable. Vous devez occuper impérativement le bien dès sa livraison pendant une certaine période imposée par la loi. Passé ce délai, renseignez-vous sur la possibilité de le mettre en location si vous souhaitez générer des revenus complémentaires.

 

Utiliser votre épargne salariale pour financer un projet

Le but est en effet de vous venir en aide en cas d’accident de la vie, comme nous l’avons indiqué précédemment. Il peut s’agir de la création ou de la reprise d’entreprise. Dans certains cas, le capital débloqué pourra être combiné avec les différentes aides mises à votre disposition.

Investir dans différents produits dans le but de se constituer un portefeuille de placements est également recommandé une fois l’épargne salariale débloquée. Rappelons que ces produits génèrent un complément de revenus qui pourra à son tour être affecté au financement de nouveaux actifs et ainsi de suite, afin de développer et valoriser votre portefeuille.

 

Demander l’avis d’un conseiller en gestion de patrimoine

Quelle que soit l’utilisation à laquelle vous avez décidé d’affecter votre épargne salariale, prenez toujours le temps de consulter votre conseiller en gestion de patrimoine afin de recueillir toutes les informations nécessaires avant de vous lancer. C’est celui-ci qui connaît au mieux votre situation et qui saura anticiper sur la meilleure manière de valoriser votre patrimoine, dont l’épargne salariale fait partie. Sachez par ailleurs que vous pouvez tout à fait continuer à bloquer cette dernière jusqu’à votre départ à la retraite afin de percevoir des rentes viagères de qualité.

Laissez votre commentaire à propos de cet article