Immobilier

5 conseils pour faire une simulation LMNP

En acquérant le statut de LMNP ou loueur en meublé non professionnel, l’investisseur peut opter pour deux régimes, le régime réel d’imposition ou le régime micro BIC. Cela, en fonction du montant de ses recettes annuelles locatives. Il est possible de simuler son LMNP en se connectant à une interface spécialisée. Le simulateur est un outil de calcul en ligne qui permet d’estimer son investissement et sa fiscalité sur l’un ou l’autre de ces régimes.

Réaliser sa simulation en ligne

La simulation LMNP permet de déterminer le meilleur régime fiscal : régime foncier, micro foncier, BIC ou micro BIC. Pour cela, l’utilisateur du simulateur renseignera, sur quelques clics de souris :

  • Le type de logement, la surface, le loyer perçu, l’année de l’acquisition. La valeur du bien est alors évaluée en fonction du prix du mètre carré ;
  • Les charges de copropriété, frais de gestion, assurance, taxe foncière ;
  • Le montant des travaux éventuellement programmés dans les années à venir ;
  • Le type de financement : cash, à crédit ou mixte ;
  • La situation fiscale : situation familiale et revenu annuel

Une fois ces données renseignées, l’utilisateur valide ses informations et l’outil lance la simulation.

La LMNP, pour qui ?

La LMNP est un statut fiscal dont bénéficie tout investisseur mettant en location son bien meublé. Les revenus locatifs sont alors considérés comme étant des bénéfices industriels et commerciaux ou BIC, à la différence des revenus fonciers issus de la location nue. Ainsi, le loueur devient une micro entreprise individuelle. Il doit alors faire appel à un expert-comptable pour la tenue de sa comptabilité. Le régime réel est notamment recommandé pour tout investisseur fortement imposé : il permet de réaliser une dotation aux amortissements et peut donner lieu au remboursement la TVA du prix d’acquisition du bien, et donc de gommer le montant de ses revenus imposables.

Laissez votre commentaire à propos de cet article