Immobilier

Fatigué des soucis de gestion locative ? Pensez à la SCPI !

Vous êtes séduit par l’immobilier qui est un excellent actif à placer dans tout patrimoine ; pourtant, vous ne souhaitez pas passer du temps à le gérer. Pourquoi ne pas songer aux SCPI, les sociétés civiles de placement immobilier ? L’intégralité de leur gestion est assumée par un professionnel, et vous n’avez qu’à encaisser votre part de loyers. Nous détaillons les missions de la société de gestion dans cet article, de même que les avantages dont vous tirerez de ce placment.

 

Acquisition des immeubles constituant le parc immobilier

Les SCPI versent des dividendes aux investisseurs y ayant souscrit grâce à la mise en location d’un parc immobilier. Celui-ci est constitué progressivement par la société de gestion :

  • elle cible la typologie d’immeuble la plus adaptée à la stratégie qu’elle souhaite mettre en place : immeubles d’entreprise, résidences hôtelières, murs de commerces, locaux d’activité, entrepôts, immeubles de santé, bâtiment d’enseignement, ou encore résidences principales
  • la société de gestion détermine les différents emplacements où elle souhaite réaliser ses acquisitions. Si les anciennes SCPI ont investi le marché immobilier en Île-de-France et dans les provinces françaises, les plus jeunes se tournent vers l’Europe et d’autres pays à fort dynamisme économique

En d’autres termes, vous échappez à toutes ces contraintes tandis que vous logez toutes ces typologies d’immeubles difficiles d’accès dans votre propre patrimoine.

 

Build A House, House For SaleMise en location du parc immobilier

Cette mission incombe également à la société de gestion. La recherche de locataire est une étape cruciale pour la SCPI : ces derniers doivent être sélectionnés sur la base d’un certain nombre de critères afin de garantir sa pérennité. Ce qui a d’ailleurs été démontré au cours de l’année 2020 où la crise sanitaire Covid-19 a fortement ralenti, voire anéanti le système économique mondial. Les SCPI quant à elles sont restées intactes en raison du choix des locataires par rapport à leur solidité financière entre autres, et à la qualité des baux souscrits également.

En ce qui concerne les SCPI fiscales, la sélection des locataires est plus délicate puisque les loyers appliqués tiennent compte de leur niveau de ressources. Or, c’est toujours la société de gestion qui se charge de respecter ces exigences, tandis que vous réduisez vos impôts, de votre côté.

 

La gestion des locataires et le recouvrement des loyers

Vous échappez à la gestion des locataires de même qu’au recouvrement des loyers. Vous continuez à percevoir les dividendes même si certains immeubles ne sont pas encore occupés. Idem si les loyers n’ont pas encore été recouvrés, comme ce fut le cas pendant la période de crise 2020. Ceux-ci en effet ont dû être reportés pour les locataires en difficulté, voire supprimés pendant une certaine période. Ce ne sont pas toutes les SCPI qui ont cependant eu recours à ces mesures, toujours en fonction de la qualité desdits locataires. Le report à nouveaux constitués ont également servi à maintenir les dividendes même en période de forte crise, ce qui fait la force des SCPI et leur parfaite résilience à toute épreuve.

 

La revente de vos parts

Si vous désirez revendre vos parts, la société de gestion peut même intervenir à votre place afin de les liquider sur le marché secondaire. Cela notamment pour les SCPI à capital variable. Petit bémol toutefois en ce qui concerne cette option puisque vous n’avez pas le contrôle sur la fixation du prix de la revente. Ainsi, vous courez le risque de réaliser de la moins-value.

 

Pour conclure, investir dans des SCPI vous permet non seulement de vous débarrasser des contraintes de la gestion locative, mais aussi de réaliser d’excellents rendements tout en profitant d’un actif qui résiste aux différents chocs économiques.

Laissez votre commentaire à propos de cet article